financer une voitureDe plus en plus de particuliers décident aujourd’hui de recourir à un crédit auto pour financer l’achat d’une voiture. Les avantages offerts par ce type de prêt sont multiples, mais encore faut-il qu’il réponde aux réels besoins du souscripteur.

En un mot, le crédit auto est un crédit affecté car il est uniquement dédié à l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. Il s’agit d’un emprunt à la consommation au même titre que le crédit moto.

Dans la plupart des cas, ce sont les concessionnaires ou autres professionnels de l’automobile qui incitent les acquéreurs à opter pour ce financement au moment de l’achat.

Les détails à connaître

Le montant d’un prêt automobile peut varier entre 3000€ à 80000€ selon l’état du véhicule (neuf ou occasion), sa marque, son moteur, son modèle ou encore son ancienneté.

Le délai de remboursement est également fluctueux en fonction des conditions du véhicule. Dans certains cas, la situation financière et professionnelle du souscripteur est tenue en compte par l’organisme d’emprunt et détermine le montant du prêt. Cependant, certains services liés au crédit auto dépendent de l’organisme en question.

Néanmoins, ces établissements financiers ont toujours le devoir de protéger l’emprunteur. En effet, la législation veut que l’organisme veille sur le caractère parfois impulsif du souscripteur, notamment en lui octroyant un délai de réflexion ou encore le droit de rétractation.

Un crédit à avantages multiples

Si le crédit auto est une alternative de plus en plus recourue par les particuliers et certains professionnels, c’est parce qu’elle leur permet avant tout d’obtenir un montant et une durée de remboursements plus élevés que lors d’un autre type de prêt.

Le délai de remboursement peut d’ailleurs être négocié lors de la signature et peut être effectué intégralement ou partiellement, sans intérêt. Néanmoins, le choix du véhicule est délimité en fonction de son prix.

A cet effet, tous les avantages sont mis du côté de l’emprunteur car avant même de sauter le pas, il est amené à réfléchir sur sa décision, si elle convient réellement à ses besoins. Dans tous les cas, il est toujours déconseillé de prendre une décision à la hâte, d’autant que les offres alléchantes prennent actuellement le devant.

Tel est, par exemple, le cas dans les petites mensualités. Bien qu’elles paraissent attrayantes au premier abord, elles peuvent alourdir le prêt car les frais liés au crédit peuvent s’accumuler. Ainsi, quelle que soit la nature du crédit, le choix du souscripteur doit s’accompagner d’une réflexion préalable. Le meilleur moyen de faire des économies reste